Sylvain Blondin souligne « Des voix multiples pour soulever la problématique de la désertification médicale.»

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

2012, une année présidentielle qui va déterminer l’avenir de la France. En ce sens il est plus que jamais nécessaire de soulever des enjeux de société qui feront notre quotidien de demain.
La désertification médicale doit faire partie intégrante de ses enjeux primordiaux. Cette problématique soulève une grande question :  Qu’elle sera la France de demain ? En l’état actuel des choses, une France à deux vitesses se dessine, du point de vue médical.
Ce constat a en tous cas été soulevé par de nombreux acteurs de la vie publique qui souhaite placer ce débat au niveau de la campagne présidentielle. Au sein même de la majorité parlementaire, Mme Véronique BESSE, député de Vendée accompagnée de 100 de ses collègues parlementaires, a déposé une proposition de résolution pour développer l’accès de tous à des soins de proximité et pour lutter contre la désertification médicale. En parallèle, Mme Besse et ces députés souhaitent que ce problème de désertification médicale soit repris lors de la campagne présidentielle de 2012. Une réponse rapide doit être apportée à ce problème, pour elle en effet, départs importants à la retraite des médecins d’un côté et  vieillissement de la population de l’autre conduisent inévitablement à une fracture médicale.
L’Association des Maires de France fait aussi entendre sa voix dans ce problème. Elle a organisé une rencontre spécifiquement dédiée à ce sujet, au cours de laquelle des tables rondes et conférences seront organisées, en présence notamment du ministre de la santé, pour tenter de trouver des solutions pérennes et de faire entendre la voix des maires dans ce débat.
Dans un documentaire diffusé le 10 février 2012 sur France 3, l’UNAF (union national des associations familiales) a souhaité elle aussi souligner ce problème de désertification médicale en nous montrant la difficulté à accéder à des soins pour des populations en demande.
L’association « Big Bang » créée par Sylvain BLONDIN, auteur d’un rapport au sénat en 2009, et toujours d’actualité, sur ces questions de difficulté d’accès aux soins, ainsi que le CEFC médical s’inscrivent  totalement dans ce débat en donnant la parole aux zones les plus touchées et en trouvant des solutions pour résoudre ce problème de société.
La grande difficulté de pouvoir se faire entendre, signale Sylvain BLONDIN, “le manque de clairvoyance, de lucidité et d’anticipation, de vision plus large (Européenne) ont les personnes qui veulent s’attaquer à ces problématiques, ne permettent pas de pouvoir mettre en place des solutions durables et efficaces. De plus, certains organismes veulent garder main mise sur la profession, sur les politiques qui sont en peine de faire adopter des résolutions, d’autant plus que 30 % des parlementaires sont des médecins… C’est le chien qui se mord la queue“
Il confirme que : “Si des mesures ne sont pas mises en place rapidement, ce sera tout le système de la santé qui va exploser“
Ainsi, des élus locaux, quelques parlementaires convaincus et associations représentant les citoyens œuvrent à faire naître une prise de conscience chez le gouvernement, travaillent pour l’adoption et la mise en place de propositions concrètes, et des solutions.
Soutenez nos actions

Association BIG-BANG + 33 (0) 3 29 83 82 81
CENTRE EUROPEEN DE FORMATION & CONSEIL + 33 (0)3 29 83 20 12

RECRUTEMENT - FORMATION - CONSEIL

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »